Premièrement
comment-lacer-ses-chaussures

Comment lacer ses chaussures ?

Faire deux boucles et un nœud : faut-il vraiment faire un article pour expliquer comment lacer des chaussures ? Pourtant, depuis longtemps, les personnes un peu inventives ont compris que l’on pouvait faire bien plus et que les chaussures à elles seules n’étaient pas suffisantes pour se créer un style atypique. Explications.

Laçage de chaussures : ce qu’il faut savoir pour se démarquer

Il faut déjà préciser que les lacets de chaussures ne sont plus une obligation, même si l’on n’aime pas celles à scratch. Il est tout à fait possible de mettre des lacets élastiques afin d’éviter les sempiternels gestes au début de la journée et au moment de se déshabiller.

Pour autant, beaucoup de personnes apprécient les chaussures et le fait de faire un nœud et de mettre des lacets apporte un point final à leur tenue vestimentaire.

Force est de constater pourtant que les chaussures coûtent cher si on veut de la qualité et que de nombreux français ne peuvent pas se permettre financièrement de recourir à des marques connues ; censées être de meilleure facture et donc durer plus longtemps. Pourquoi ne pas prendre des chaussures lambda et y mettre des lacets de marque puisque cela est possible ?

Quant à la question de comment lacer ses chaussures, la meilleure réponse est sans doute de dire que cela dépend de quelles chaussures on parle, mais aussi si l’on voit ses lacets comme un simple moyen de maintenir la chaussure sur le pied ou si on les envisage comme un moyen fantaisiste de se démarquer et de se faire remarquer.

Les lacets : une astuce méconnue pour gagner en style vestimentaire

Comment cela, cela dépend des chaussures ? Une chaussure est une chaussure, non ? Pas vraiment, car les personnes qui font du sport le savent, par exemple : les pieds sont fragiles et on peut se faire mal facilement, à la faveur d’une mauvaise posture ou mauvais positionnement de la cheville et cela se marque davantage quand on pratique une activité sportive comme le running par exemple.

Ampoules, douleurs au niveau du talon, échauffement : beaucoup de choses peuvent être évitées en prenant, soit, les bonnes baskets par exemple, mais aussi en sachant lacer ses chaussures correctement en fonction de ses besoins.

Ainsi, dans certains cas, il est recommandé de ne pas passer les lacets dans tous les œillets, alors que dans d’autres, si. On peut également changer la manière initiale dont sont lacées les chaussures lors de l’achat et cela concerne également les bottes, bottillons et autres bottines à lacets mais aussi les spartiates et les sneakers. Que ce soit pour l’hiver et l’été, il existe plein de modèles de chaussures et beaucoup comportent des lacets.

Pourquoi ne pas les remplacer (sans attendre forcément qu’ils soient abîmés ou cassés) par d’autres ? Il existe en effet une foule de lacets, dont des lacets fourrure, pour changer radicalement l’aspect de simples chaussures.

En couleur, avec des motifs, fluorescents, de couleur très vive sur des chaussures très classiques : en un éclair, on peut changer sa tenue et être coordonné…des pieds à la tête avec un sens des détails qui peut vraiment permettre de se démarquer.

Certaines personnes n’hésitent d’ailleurs pas à élargir les œillets de certaines vieilles chaussures pour leur donner un second souffle et faire un double laçage avec des lacets de deux couleurs différentes.

Cette mode n’est bien entendu pas réservée aux adultes, mais peut plaire aux enfants avides de couleurs, aux adolescents qui se lassent rapidement de leurs vêtements et autres accessoires et qui, malgré l’envie naturelle de se fondre dans la masse, entendent laisser éclater leur différence et affirmer leur personnalité parfois de manière subtile.