Premièrement
difference-entre-hernie-inguinale-hernie-abdominale

Quelle est la différence entre une hernie inguinale et une hernie abdominale ?

Quand on voit apparaitre une boule sur son corps, il est normal et légitime de s’inquiéter et de consulter un médecin. Le diagnostic peut tomber : il s’agit d’une hernie.

Pourtant, il en existe de différentes natures ; et il s’agira pourtant parfois de les enlever, par le biais de ce que l’on appelle une chirurgie de la paroi. Quelles sont les différences entre les différentes hernies et comment se pratique l’opération ?

Que sont les hernies inguinales et abdominales ?

Quelle que soit la nature de la hernie, elle se caractérise le plus souvent par une boule qui l’on appelle une voussure. Ce sac de hernie peut apparaitre à différents endroits et a différentes origines.

Dans le cas d’une hernie abdominale, comme son nom l’indique, la voussure se crée au niveau de l’abdomen et se voit surtout quand la personne se tient en position debout. Certaines sont indolores. D’autres sont douloureuses ou une personne peut souhaiter l’enlever même en l’absence de douleur tout simplement parce qu’elle est inesthétique. On distingue dans ce type de hernies celles qui se trouvent au niveau du nombril (ombilicales) et celles de la ligne blanche.

Une hernie inguinale se localise quant à elle, au niveau de l’aine. Elle ne doit pas être négligée ; surtout si l’on commence à ressentir une sensation de pesanteur au niveau des testicules ou encore une douleur. Cette dernière sera plus prononcée en cas d’effort physique (port de charge, sport). Sans intervention chirurgicale pour enlever cette hernie, il est possible de souffrir à terme d’occlusion intestinale ; ce qui peut être dangereux.

Quelles sont les autres opérations de la paroi qu’un patient peut subir ?

Il faut également savoir qu’il existe d’autres types de hernies à l’instar de l’éventration abdominale ; ou hernie incisionnelle ; qui peut arriver à tout âge mais dont le risque d’apparition est favorisé par la surcharge pondérale, l’âge, le fait de fumer etc…

Il est évident que pour poser le diagnostic de la hernie, il faut d’abord aller voir un médecin généraliste. Selon le type de hernie, sa taille et la gêne qu’elle occasionne ou le risque qu’elle fait courir au patient, ce dernier orientera vers un chirurgien pour la faire enlever.

Comme toute opération, elle fait l’objet de toutes les attentions par les professionnels qui doivent tenir compte de l’état de santé du patient au moment de l’intervention mais aussi de ses antécédents médicaux.
Selon le type de hernie et les précautions qui doivent être prises, l’opération peut durer moins d’une heure. Cela peut être plus, en fonction de sa complexité, mais aussi des caractéristiques du patient et s’étirer jusqu’à trois heures sous anesthésie générale.

Dans le cas d’une hernie inguinale qui sous-tend une faiblesse des muscles et de la peau, il convient de les renforcer par le biais de la pose d’une prothèse dans certains cas. Cette prothèse s’apparente à un tissu synthétique souple ou un filet et le patient ne le sentira pas après l’opération. Cela a pour but d’éviter les récidives qui sont toujours possibles en cas de hernies.

En fonction de certaines situations, l’opération peut se faire par voie ouverte, mais le chirurgien peut plébisciter la technique de cœlioscopie ; c’est-à-dire en pratiquant uniquement de petites incisions afin de limiter les cicatrices. Ce choix est notamment dicté par la taille de la hernie et sa localisation, mais ces deux procédés peuvent s’entendre tout aussi bien pour la hernie inguinale que pour la hernie de l’abdomen.

Le patient devra suivre certaines recommandations notamment le port d’une ceinture de contention si cela est prescrit par le médecin, après l’opération.